Eglise catholique au Togo : blog d'un prêtre de Lomé !

A chacun, son baptême ! Un baptême pour tous !

A chacun, son baptême ! Un baptême pour tous !

 


Les trois rituels de baptême : noms, présentation et structure commune.


Introduction


La célébration du baptême comporte, comme rite essentiel, l’immersion du candidat dans l’eau ou l’effusion d’eau sur sa tête, accompagnée des paroles du ministre : « N., je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ». Mais le rite reçoit une ampleur toute différente selon qu’on baptise des adultes ou des enfants. Le baptême d’un enfant ne connaît pas d’autre cheminement que la préparation des parents, tandis que celui d’un adulte n’est conféré qu’au terme de plusieurs années de catéchuménat[1]. Ainsi dans nos conférences épiscopales, il existe trois rituels du baptême selon les âges. Nous présenterons dans un premier temps le contenu  de chacun de ces rituels en les nommant. Dans un second mouvement, nous montreront leur structure commune avant de conclure cet exposé.

 

I-      Noms et présentation[2]

 

  1. 1.      Rite du Baptême des Enfants(RR) ou l’Ordo Baptismi Parvulorum   (OBP) : 15  Mai 1969

Dans le premier des rituels, OBP, il est d’abord proposé une brève introduction générale aux sacrements de l’initiation, et une introduction plus vaste pour le baptême soit des enfants que des adultes. Cette introduction fait référence à la “dignité du baptême” (OBP ou RR 3-6), décrit la diversité des interventions qui correspondent à chaque catégorie du peuple chrétien en relation au baptême (“fonction et ministère dans la célébration du baptême”, OBP 7-17), et précise les conditions pour la célébration, spécialement pour ce qui regarde l’eau baptismale, le baptistère et les circonstances de la célébration (“les choses nécessaires pour la célébration du baptême”, OBP 18-29). Enfin, elle énumère les compétences des Conférences Episcopales sur ce qui regarde l’adaptation du rite romain (OBP 30-33), et ce qui revient au ministre de la célébration dans l’adaptation et dans la préparation du rite (OBP 34-35).

 

 

  1. 2.      Rite de l’Initiation Chrétienne des Adultes (RICA) ou L’"Ordo Initiationis Christianae Adultorum" (OICA): 6 janvier 1972

Il faut retenir que c’est un rituel qui prime sur tous les autres, et qu’il faut considérer comme modèle, rituel “type” de l’initiation chrétienne.

 

Une des caractéristiques déterminantes de l’initiation chrétienne depuis les origines, est liée au fait qu’elle a toujours été focalisée sur deux moments fondamentaux basés sur: la proposition de la foi (croire enla Parolede Dieu qui est exposée à travers le processus catéchuménale) et le moment de la célébration sacramentelle de cette foi. Ainsi effectivement, on peut dire du RICA qu’il est un rituel qui prend en compte la pastorale de la mission ecclésiale (le témoignage de l’Évangile et donc l’appel à la conversion) et qui se veut essentiellement structure d’initiation au devenir chrétien (période catéchuménale) et à l’accueil dans l’Église à travers les diverses célébrations qui marquent les différents passages ou grades à parcourir dans le temps pour la maturation de la foi.

 

Dans le RICA est proposé, non pas une action ponctuelle mais un processus, un parcours de maturation de la foi (les temps), rythmé par les moments de célébration qui marquent un passage (étapes).

 

Ce rituel présente une structure complexe et composite. Il renferme en soi, et en même temps, une articulation de quatre parties (quadripartite) et un mouvement en trois parties (tripartite) ; quatre sont en effet les moments ou les périodes de l’itinéraire projeté, trois au contraire les étapes qui y conduisent :

 

  •  La première annonce ou première évangélisation dite aussi pré- catéchuménat : itinéraire vers l’entrée en catéchuménat
  •  Le temps du catéchuménat
  •  Le temps de la purification et de l’illumination
  •  Le temps de la mystagogie

 

  1. 3.      Rite du Baptême des Enfants en âge de scolarité

Approuvé par les évêques dela Commission Internationalefrancophone, le 15 Septembre 1976, il a été confirmé parla Congrégationpour les Sacrements et le Culte divin, le 18 Janvier 1977. Ce rituel est l’adaptation pour les pays de langue française du chapitre 5 du Rituel romain de l’Initiation Chrétienne des Adultes.

 

II-   Une structure commune[3]

 

 

«Quelle que soit la forme que prend le baptême à l’intérieur des trois rituels, on trouve en eux des éléments communs et fondamentaux pour toute initiation chrétienne.

 

            1er élément: L’accueil et l’entrée en Eglise


C’est le premier aspect de toute initiation: l’Eglise maîtresse de l’initiation, accueille en vérité et avec patience ceux et celles qui se tournent vers elle pour devenir chrétiens. Cet accueil prend du temps, il s’inscrit dans la durée, il est à l’opposé de l’embrigadement. Il a la forme d’un accompagnement amical, persévérant. Il est adapté à chaque âge. Grâce à lui, l’entrée en Eglise se fait librement et progressivement. Les rituels le soulignent».

 

L’accueil des premiers moments se prolonge dans la durée (un à deux ans). Il permet une entrée progressive et adaptée à des adultes parfois éloignés de la foi. Cet accueil est célébré de façon officielle, lors de la 1ère étape baptismale, qui comprend le rite de la signation.

 

ü        BEAS : L’accueil commence, dès que l’enfant a exprimé sa demande de baptême, avec l’accord de ses parents. S’étendant sur plusieurs mois, cet accueil se fait au sein d’un groupe d’Eglise, il est célébré dans une étape, qui comprend la signation

 

ü        BPE : Avant la célébration dans l’église, l’accueil est vécu dans des  rencontres avec les parents des enfants. Lors du baptême, l’accueil est le premier moment, qui s’achève par la signation.

 

Il faut signaler que si cet accueil est célébré de façon plus forte au moment d’une première étape baptismale ou au début du baptême (quand il s’agit d’un petit enfant), il demeure une attitude permanente de l’Eglise tout au long de l’initiation chrétienne.

 

2ème élément : La proclamation et l’écoute de la parole de Dieu


La parole de Dieu, proclamée et reçue, ponctue chacune des étapes de l’initiation chrétienne. Les lectures proposées à chaque étape tiennent compte du chemin parcouru par les catéchumènes dans la foi, et de la signification de chacune des étapes.

 

ü        ICA : La proclamation de la parole de Dieu  a lieu, à la 1ère étape, avant la remise solennelle du livre des évangiles, à la 2e étape, avant l’appel des catéchumènes par l’évêque, et, à la 3e étape, avant le baptême d’eau.

 

ü        BEAS : La proclamation de la parole de Dieu a lieu avant la remise du livre des évangiles, à la 3e étape, avant les rites d’exorcismes, et, à la 4e étape, avant le baptême d’eau.

 

ü        BPE : La proclamation de la parole de Dieu a lieu après l’entrée en Eglise, avant la prière d’exorcisme et avant le baptême d’eau.

 

3ème élément : Les exorcismes


Célébrés seuls ou à l’intérieur de la célébration des scrutins (c’est le cas pour le baptême des adultes), célébrés lors d’un rite pénitentiel (c’est le cas pour le baptême des enfants en âge de scolarité), ou en lien avec une prière d’intercession (c’est le cas pour le baptême d’un petit enfant), les exorcismes indiquent que toute vie chrétienne est un combat mené à la suite du Christ et avec lui, et qu’il nécessite le secours et la force de Dieu.

 

ü        ICA : Des exorcismes, accompagnés de prières pour les catéchumènes, sont proposés entre la 1ère et la 2èmeétape.D’autres exorcismes sont proposés au cours des scrutins, entre la 2e et la 3e étape.

 

ü        BEAS : Des exorcismes sont proposés au cours de la 3e étape, après le rite pénitentiel.

 

ü        BPE : Une prière d’exorcisme est proposée après la prière commune de l’assemblée, avant l’onction d’huile et l’imposition des mains.

 

Conclusion


Le baptême est le premier des sacrements, la porte d’accès à tous les autres. La célébration de ce sacrement tient nettement compte de l’âge et de l’état des candidats ; ce qui explique l’existence de trois rites distincts pour célébrer le même sacrement. Notre parcours nous a amené à découvrir que les trois rituels du baptême présentent une structure commune qui s’articule essentiellement en trois éléments : l’accueil et l’entrée en Eglise, la proclamation et l’écoute de la parole de Dieu, les exorcismes. L’existence de ces trois rituels, il faut le reconnaître, est une réelle richesse pour nos conférences épiscopales. Aussi est-il impérieux que les communautés paroissiales – dans lesquelles se célèbre le baptême – notamment les pasteurs d’âme s’approprient ces rituels et les utilisent conformément aux indications du magistère. Ceci permettra à ceux qui vivent le sacrement de baptême (candidats, parents, parrains, amis, témoins,…) d’entrer aisément dans le sens de la célébration.

 

 

Biographie


Père Godfroy K. KOUÉGAN-ABBEY, Cours de Liturgie « Les sacrements de la nouvelle alliance », donné au Grand Séminaire Interdiocésain Jean-Paul II, 2005-2006.

 

Philippe GUENELEY, Devenir chrétien, in «Dans vos assemblées», Manuel de pastorale liturgique (sous la direction de J. Gélineau), Vol. I, Desclée, 1989.

 

Jean-Hervé NICOLAS, Synthèse dogmatique, de la Trinité à la Trinité, Fibourg-Suisse : Editions Universitaires, Paris : Beauchesne, 1985.

 

B. REY, L’Église et le baptême des enfants. Réflexion à propos de quelques travaux récents. «Revue des sciences philosophiques et théologiques» 52 (1968) 689-696.



[1] Pierre Journel, La célébration des Sacrements, MAME DESCLEE, Paris, 2006, P 19

[2] Nous résumons ici la présentation donnée par le Père Godfroy K. KOUÉGAN-ABBEY, docteur en liturgie et recteur du Grand Séminaire Bienheureux Jean Paul II de Lomé (voir Biographie)

[3] Cf. P. GUENELEY, Devenir chrétien, in «Dans vos assemblées», Manuel de pastorale liturgique (sous la direction de J. Gélineau), Vol. I, Desclée, 1989, pp. 200-202.



21/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres