Eglise catholique au Togo : blog d'un prêtre de Lomé !

A vous tous qui souffrez parce que vous aimez

A vous tous qui souffrez parce que vous aimez


Homélie du 6ème dimanche de Pâques, année B : Ac, 10, 24…48 ; Ps 97 ; 1Jn 4, 7-10, Jn 15, 9-17


Pour lancer un spectacle ou un concert, les promoteurs font passer des pubs sur les médias. A la fin de ses spots publicitaires, le prix des tickets ou des places est donné. Généralement, les prix diffèrent. Un  exemple : « prix d’entrée 1000F, 2000F, réservation 5000F CFA ». Et à chaque prix correspond une place soit plus proche soit plus en retrait de la scène. De même, dans certains lieux ouverts au public (hôtels, restaurants, salles de gym, bars, night-clubs, stades, piscine, airs de jeu,) les clients sont traités suivant leur bourse ; les nantis bénéficient des services “VIP” et les autres sont mis dans la catégorie “Ordinaire”. Enfin, lors de grandes célébrations eucharistiques, les premières places sont réservées aux séminaristes, religieux (ses), membres des comités paroissiales, autorités civiles.


Une telle organisation est-elle conforme au message de la première lecture de ce jour où Pierre affirme : « Dieu ne fait pas de différence entre les hommes »?


La tentation est grande de poser une telle question assez logique et de se mettre à la résoudre. Poser ainsi la question, serait réduire la portée de la bonne nouvelle qu’annonce Pierre. La question devrait être plus ouverte et viser les racines de l’instinct de ségrégation qui guette tout homme : « tous les hommes ont-ils la même dignité ?»

 

La dignité humaine s’acquiert par le fait d’être homme. Et nous tous nous savons ce qu’est un être humain ! Aussi tout être humain a-t-il droit au respect des autres par le simple fait qu’il est un homme ou une femme. Ceci par-dessus toutes autres considérations économiques, intellectuelles, religieuses, raciales, …


Rendons ce raisonnement en termes plus concrets. Pierre nous invite à nous ouvrir à toutes les personnes que nous rencontrons, avec qui nous partageons les espaces de vie (service, maison, paroisse, ...). Il nous appelle à reconnaître en cette femme, en cet homme que nous ne supportons pas, une sœur, un frère à comprendre, à respecter, à écouter, à pardonner, à soutenir, enfin à aimer.


Un frère à aimer, une sœur à aimer ! Oui, l’amour ce sentiment, cette force qui permet de dépasser tout et d’accepter tout. L’amour avec son verbe aimer – le fameux je t’aime – ont été tellement traînés dans les boues de l’infidélité, de la déception, de la trahison, de l’adultère, du mensonge, qu’ils ont perdu leur force et leur séduction. Combien de cœurs ne sont pas brisés aujourd’hui ? Combien de personnes, plusieurs fois déçues ou trahies, ne disent pas : pour moi les histoires d’amour, c’en est fini ? Combien de cœurs ne se sont pas fermés à tout amour à cause des mensonges humains ?


A vous tous qui souffrez parce que vous aimez ou avez aimé, Jésus apporte un baume de consolation. A vous tous qui avez pris la résolution de ne plus jamais aimer, Jésus annonce la guérison de cœur. A vous tous qui avez fait souffrir une personne ou froisser une personne juste parce qu’elle a pris le risque de vous aimer, Jésus promet le pardon. La consolation, la guérison, le pardon que Jésus nous offre peut se résume ainsi : « Moi Jésus, je vais t’aimer comme le Père m’aime ; je vais te faire goûter le vrai amour qui ne trompe pas, ni déçoit pas. Je t’aimerai et tu seras consolé ; je t’aimerai et tu seras guéri ; je t’aimerai et ton passé de trahison, de déception sera effacé. »


Et Jésus continue : « Ma fille, mon fils, je t’aimerai et tu seras mon témoin dans ce monde qui ne sait plus aimer. Tu aimeras ton prochain comme je t’ai aimé ; tu accepteras souffrir à cause de ton amour comme j’ai accepté donner ma vie pour toi ; tu pardonneras tous ceux qui trahiront l’amour que tu leur donneras ; tu accepteras aimer, aimer et aimer toujours quel que soit ce qui arrive, quelle que soit la personne aimée. »


Puisse le Christ, qui a payé de sa vie son amour pour les hommes, purifier nos cœurs et rendre les hommes de ce temps plus responsables dans leur promesse et engagement d’amour !


Union de prières,


Romain Séménou, diacre

12-05-2012

 

 

 



13/05/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres