Eglise catholique au Togo : blog d'un prêtre de Lomé !

Il semble difficile de se marieraujourd’hui…

Homélie du 2ème dimanche du temps ordinaire Année B 
(1S 3, 3b-10.19 ; Ps 39 ; 1Co 6, 13b-15a. 17-20 ; Jn1, 35-42)


Il semble difficile de se marieraujourd’hui…


Quel est le sens de ma vie ? Quelle est ma vocation ? Une question, qu’à un certain âge, toute personne se pose d’une manière ou d’une autre.La première lecture nous met en présence d’un récit de vocation. Et j’aimerai que nous nous attardions sur une vocation, la vocation naturelle à tout homme : le mariage. Partons d’un constat : aujourd’hui il semble difficile de se marier. Bien de filles vieillissent et ont peur de ne pas réussir à se trouver un mari. Les jeunes hommes hésitent à s’engager car ils ont été déçu, ils ont tellement vu et entendu d’histoires de femmes qu’ils ont peur. C’est à ce carrefour où on ne comprend plus rien et où on ne sait plus quoi faire, que nous rejoignent les textes de ce dimanche.Nous avons à tirer des leçons de vie de ces textes.


D’abord l’environnement est déterminant pour découvrir sa vocation, pour se situer dans son projet de vie, le mariage en l’occurrence. Dans la première lecture, Samuel qui a pu répondre à sa vocation vivait dans le temple, à côté de l’Arche de l’Alliance. Samuel vivait donc dans un environnement pur et saint ; il était toujours en présence de Dieu et se sanctifiait ainsi par une vie de piété et de service. Les deux disciples de Jean ont découvertl’Agneau de Dieu en vivant avec Jean. Jean donnait le baptême de conversion et ainsi ils étaient, à sa suite, devenus des convertis. Il est donc clair que si nous voudrions découvrir le plan de Dieu sur notre vie, nous devons revoir notre environnement de vie, faire le ménage dans notre vie et c’est à cela que nous invite Saint Paul dans la deuxième lecture : « fuyez l’impureté ». Comment peux-tu découvrir le plan de Dieu sur ta vie, si tu fais de ta vie une vie d’impureté : fornication, pornographie, masturbation, vagabondage sexuel, … ? Il nous faut donc nous sanctifier par une vie de conversion et de piété : confessons nos péchés et prions Dieu en vérité.


Ensuite une seconde attitude indispensable estl’écoute. Pour répondre à Dieu, Samuel a dû suivre les indications du sage prophète Eli. Les deux disciples de l’Evangile n’ont suivi Jésus qu’après avoir écouté la profession de foi de Jean. Nous devons écouter. Mais qui écouter ? Commençons  par dire ceux qu’il ne faut pas écouter ; oui écouter mais pas la mode, ni les idéologies nouvelles, encore moins les sollicitations à l’impureté, au sexe diffusées sur les médias, ni les propagandes de banalisation du sexe et de contraception. Pour découvrir le sens de notre vie, pour savoir comment et avec qui s’engager dans le mariage, écoutons Dieu, écoutons notre conscience. Comment écouter Dieu, comment savoir si ma conscience n’est pas émoussée ? Pour écouter Dieu, il nous faut écouter la Parole de Dieu que l’Eglise interprète au quotidien par la voix des pasteurs d’âme et ses prises de position. Pour éclairer notre conscience, l’Eglise nous offre sa morale qui se veut un chemin de liberté, d’amour et de bonheur.

 

Romain Séménou, Diacre

Lomé, le 15 janvier 2012



17/01/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres