Eglise catholique au Togo : blog d'un prêtre de Lomé !

Exhortation apostolique post-synodale Verbum Domini du pape Benoît XVI

Exhortation apostolique post-synodale Verbum Domini du pape Benoît XVI Introduction La présente exhortation est le fruit de la XIIe Assemblée générale ordinaire du Synode des Evêques célébrée au Vatican du 5 au 26 octobre 2008. Couvrant 124 numéros, Verbum Domini est subdivisée en 3 parties précédées d’une introduction et closes par une conclusion. Dans les lignes qui suivent, nous nous attellerons à mettre en exergue les thèmes de cette exhortation qui font les préoccupations de l’Eglise et les nôtres. 1. Thèmes clés de l’exhortation  Dieu parle Dieu parle : voilà l’originalité et le trait nouveau de la Révélation biblique où Dieu s’adresse aux hommes comme à des amis. Dieu se révèle à nous comme un Dieu Amour qui exprime sa Parole dans l’Esprit Saint. Le mystère de la Trinité divine met en lumière la communion qui est au cœur de la vie divine. Dieu a toujours communiqué au cours de l’histoire du salut sa Parole dont la plénitude se situe dans le Mystère de l’Incarnation, de la mort et de la Résurrection de son Fils. Cette Parole divine est encore transmise dans la Tradition vivante de l’Eglise.  La Parole de Dieu et l’Esprit Saint C’est grâce à l’action de l’Esprit Saint que nous pouvons parvenir à une authentique compréhension de la Révélation divine. En effet la communication que Dieu fait de lui-même implique toujours la relation entre le Fils et l’Esprit Saint.  L’interprétation de l’Ecriture Sainte dans l’Eglise L’Eglise est le lieu originaire de l’herméneutique de la Parole de Dieu. Il existe un lien intrinsèque entre la Parole et la foi qui implique et fonde le fait que la véritable et authentique interprétation de la Bible ne peut advenir que dans la foi de l’Eglise.  Parole de Dieu et liturgie La liturgie est le lieu privilégié de la communication de la Parole de Dieu qui nous rejoint dans notre vécu quotidien. Pendant la liturgie, Dieu nous parle et nous nous écoutons et répondons. Chaque action liturgique est par nature nourrie pas les Saintes Ecritures. Il faut donc comprendre et vivre la valeur essentielle de l’action liturgique par la compréhension de la Parole de Dieu.  Lectorat pour les laïcs L’accent fut mis sur la nécessité d’assurer une formation biblique et liturgique aux lecteurs institués ou non. Le pape a réaffirmé le caractère laïc du ministère du lectorat dans le rite latin. Cela implique la possibilité d’instituer des laïcs hommes ou femmes lecteurs.  Parole de Dieu et catéchèse Il a toujours été reconnu à la catéchèse, une dimension biblique. Tout en renvoyant au Directoire général pour la catéchèse, le pape rappelle que la catéchèse requiert un contact assidu avec les textes bibliques. Il invite à une mémorisation intelligente de certains passages bibliques. Enfin le Saint Père souligne le lien entre la Sainte Ecriture et le Catéchisme de l’Eglise catholique.  Annonce et nouvelle évangélisation Annoncer la Parole de Dieu est la mission de l’Eglise. Aussi sommes-nous non seulement destinataires de la Révélation divine mais aussi ses messagers. La Parole de l’espérance qui témoigne du Verbe de Dieu qui fait toutes choses nouvelles, doit être annoncée au monde. L’homme a besoin de l’Espérance pour vivre le présent. Aujourd’hui tant de chrétiens ont besoin que leur soit ré-annoncée de façon persuasive la Parole de Dieu.  Parole de Dieu et engagement dans le monde La Parole de Dieu écouté appelle à un engagement pour le service de nos frères et sœurs, un engagement en faveur de la justice, de la réconciliation et de la paix dans nos communautés. Le grand commandement laissé par le Christ est l’impératif de l’amour ; la charité est donc le socle ou la pulsion qui permet de se mettre au service des autres, de chercher le bien de tous de manière désintéressée.  Parole de Dieu et la culture Le rapport entre Parole de Dieu et la culture découle du fait que Dieu ne se révèle pas à l’homme de façon abstraite, mais en assumant des langages, des images et des expressions liées aux différentes cultures. La Parole de Dieu ne détruit jamais la vraie culture, elle constitue un stimulant constant dans la recherche d’expressions humaines toujours plus appropriées et significatives. La Bible est donc un grand trésor pour les cultures. 2. Thèmes à grand intérêt pour l’Eglise d’Afrique  La Bible et l’inculturation La Parole de Dieu est à même de rejoindre toutes les personnes quelle que soit leur culture. Aussi l’inculturation de L’Evangile qui tient sa raison de l’Incarnation du Verbe, est-elle d’une grande valeur. L’authentique inculturation advient lorsqu’une culture, transformée et régénérée par l’Evangile, produit à partir de sa propre Tradition vivante des expressions originales de vie, de célébration et de pensées chrétiennes.  Traduction et diffusion de la Bible La traduction de la Bible dans les différentes langues est une étape importante de l’inculturation de la Parole de Dieu. La diffusion de la Bible implique la traduction. Aussi les pères synodaux ont-ils jugé urgent et impérieux de consacrer autant de ressources humaines et financières nécessaires à la traduction de la Bible. • Traduire oui ! Mais qui va lire ? – Urgence d’alphabétisation Combien de personnes pourront lire la Bible une fois qu’elle sera traduite en langue vernaculaire quand on sait que la population qui parle sa langue locale n’est pas forcément à même de la lire ? L’effort de traduction doit être maintenu car la mission de demain ne peut, vu le contexte actuel d’inculturation généralisée, se faire sans la Bible traduite dans la langue propre à chacun. Cependant tout en poursuivant le processus de traduction, il est plus qu’urgent de mettre en place une politique d’alphabétisation systématique du peuple de Dieu et des populations analphabètes en général. Assurons-nous d’abord que ceux pour qui nous nous donnons la peine de traduire la Bible sauront lire les premières lignes de la Genèse avant d’arriver aux dernières lignes de l’Apocalypse.  Relation entre Parole de Dieu et les cultures La première affirmation du synode sur ce thème dit clairement que la Parole de Dieu dépasse les limites des cultures particulières en créant une communion entre les divers peuples. La Parole de Dieu est capable de pénétrer et de s’exprimer dans des cultures et des langues différentes.  Dialogue avec les autres religions La Parole de Dieu est la matérialisation du dialogue entre Dieu et les hommes. Aussi la Parole de Dieu, de par son essence, confère une nette valeur aux rencontres entre les hommes de cultures mais plus encore de religions différentes. Ainsi l’Eglise, forte de l’appel à l’unité et de l’impératif d’universalité du Salut véhiculés par la Parole de Dieu, instaure le dialogue avec les autres religions tout se prémunissant contre toute attitude de syncrétisme et de relativisme. Conclusion L’exhortation apostolique post-synodale Verbum Domini du pape Benoît XVI a excellemment repositionné et rappelé la place de la Parole de Dieu dans l’Eglise et dans la vie du chrétien. Aussi est-il clair que notre relation personnelle et communautaire avec Dieu dépend de l’accroissement de notre familiarité avec la Parole de divine. Puisse Marie, celle qui a cru et accueilli le Verbe de Dieu dans son sein intercéder pour nous.


22/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres